Plan du cinéma La Nef à Grenoble

Les cinéphiles grenoblois connaissent le cinéma La Nef pour ses films en VO, ses salles vieillottes, ses caissières aimables ou pas selon les jours, ses cartes d’abonnement de carton bleu impossibles à ranger dans un portefeuille sans les déchirer. Le plus frappant est, sans conteste, l’architecture très fantaisiste du cinéma. La salle 1 est la plus conformiste. Les salles 2 et 3 sont au sous-sol et on y accède par un escalier raide et étroit. Elles sont minuscules et légèrement inclinées mais, contrairement à l’habitude, l’écran se trouve en haut de la pente. Au dessus, accessibles par des escaliers depuis le rez-de-chaussée, les salles 4 et 5 sont tout aussi petites mais inclinées dans le bon sens. La salle 6 est accessible par des volées de marches descendantes puis ascendantes. Quant à la salle 7, la plus grande, c’est la perle de La Nef : on y accède par un souterrain semé d’escaliers, sans logique apparente, couvert du sol au plafond de moquette fatiguée et souvent humide, voire complètement trempée. On entre enfin dans une salle assez grande sans avoir la moindre idée de là où l’on se trouve. Les sorties des salles donnent dans trois rues différentes, et les spectateurs des salles 6 et 7 sont bien surpris de se retrouver rue du Dr Mazet à la suite à leur périple dans les entrailles du cinéma.

Pourquoi fallait-il des couloirs si longs et si imprévisibles ? Et où donc est réellement cette satanée salle 7 ? Google n’ayant pas la réponse à ces questions, je me suis attaqué aux mystères de La Nef : j’ai photographié les plans d’évacuation, compté des marches, pris quelques photos et quelques notes, utilisé quelques vues aériennes, et j’ai créé un modèle en 3D des 7 salles avec leurs escaliers et leurs couloirs. Les résultats sont intéressants : la salle 7 est en fait située au premier étage d’un bâtiment construit dans la cour de l’immeuble. Elle est située juste au dessus de la salle 6, ce qui est difficile à deviner sans l’aide d’un plan. Le couloir menant à la salle 7 passe sous la salle 6, pour des raisons encore obscures, probablement par manque de place. C’est tout de même surprenant : pour aller de la salle 6, au sous-sol, à la salle 7, au premier étage, on commence par descendre (ce qui explique probablement l’humidité du fameux couloir) pour ensuite monter deux niveaux. Le couloir qui relie la salle 6 à l’entrée du cinéma passe sous le passage situé au 1 rue Émile Augier, à côté de l’entrée du cinéma. Ce passage mène dans la cour de l’immeuble, dans laquelle on peut trouver des habitations, des garages et un ascenseur permettant d’accéder aux salles 6 et 7.

 


 

Je suspecte que les salles 2, 3, 4 et 5 ont été construites en même temps, et que les salles 6 et 7 ont été construites plus tard. C’était un projet ambitieux car il fallait pouvoir connecter les nouvelles salles au reste du cinéma, et acquérir des bouts de bâtiments rue Dr Mazet pour les sorties. Je crois que les propriétaires, la famille  Adira / Wolmer, possèdent une bonne partie de l’immeuble. Je suis à la recherche d’informations sur l’histoire de La Nef, et je suis preneur de suggestions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.